Rising stars, effet comète à fonds!

Coucou mes p’tites patates volantes! Joe Michael Straczynski est à mes yeux un auteur incontournable, tant pour sa série télévisée Babylon 5, que pour ses différentes séries de comic books, comme celle-ci. Rising stars, illustré par Gary Frank, Livesay, Keu Cha, Christian Zanier, Ken Lashley, Dave Finch, Stuart Immonen et Brent Andersonoui, cela fait du monde – chez Top Cow Productions.

La série, divisée en trois grands chapitres, et avec quelques spin-off, nous parle d’un classique effet comète, un mystérieux bolide cosmique dont l’influence affectera une centaine de fœtus, dans la ville américaine de Peterson. Bien entendu, le gouvernement met en place un programme pour encadrer ces bambins, développant des pouvoirs très différents les uns des autres. Certain.e.s s’avèrent inoffensifs, d’autres bien plus inquiétants.

L’intrigue prend l’un de ces « Spéciaux » comme protagoniste, Poet, chargé d’enquêter sur la mort soudaine de plusieurs d’entre eux. Considéré comme un paria, son investigation nous permet de découvrir la galerie des principaux spéciaux, comme le super-policier Matthew Bright, ou le représentant d’une corporation bien louche, Patriot, que nous pouvons facilement identifier désormais comme une variation de Homelander, dans la série the Boys. Le fil de l’enquête alternera régulièrement avec des flashback, sur les uns et les autres, un exercice dans lequel Straczynski est vraiment bon, jouant avec les habituels archétypes super-héroïques, et leur donnant de la consistance afin que l’on s’attache à eux.

L’histoire est finalement très classique, mais comprend quelques twists intéressant, avec une fin – qui tarda beaucoup avant d’être enfin publiée – positive et pleine de promesses. Préférés d’ailleurs l’édition Delcourt, regroupant les 24 titres de Rising stars. Le point faible de cette série restera, à mon sens, la qualité très variable des illustrations. A tel point que je me souviens être complètement sorti de l’histoire, à plusieurs reprises. Il n’en reste pas moins que Rising stars est une belle histoire, avec des personnages forts et des scènes mémorables. Les spin-off sont totalement dispensables, et l’on regrettera que le projet de film tomba à l’eau.

Un commentaire sur “Rising stars, effet comète à fonds!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :