5 séries devant exister (pas le choix)!

Coucou mes p’tites patates bouquino-sériphiles! Aujourd’hui, pas de rétrospective sur des séries télévisées, mais plutôt sur des œuvres littéraires, qui DOIVENT être adaptées, c’est obligé, loi karmique, tout ça. Pour certaines, il existe bien des projets d’adaptations, mais un peu comme la bagarre entre Disney et Sony pour les droits des personnages Marvel, les studios achètent, puis mettent dans des cartons, parfois pour des décennies. Avec l’explosion actuelle de la fantasy, et la frénésie des adaptations de grands classiques de la science-fiction, gageons que nous finirons par voir tout cela arriver!

Je vais commencer par le Cycle de la probabilité, de Nancy Kress. Probablement le moins connu des cinq, et certainement le plus pointu en termes science-fictionnesques. Ce n’est pas du tout de la hard science, mais tout simplement, un cadre technologique cohérent et bien développé. Lecteurs et lectrices comprendront déjà que nous avons là quelque chose de plutôt rare. Récit classique d’une Humanité menacée par un peuple alien technologiquement supérieur, les Faucheurs, il s’agit d’une trilogie, dans laquelle nous suivrons plutôt des scientifiques, en marge des conflits, à la recherche de moyens pour faire gagner l’Humanité dans un conflit perdu d’avance. Ivy nous en parle en détails et comme à son habitude, brillamment, dans son Space hangar, ICI.

La Compagnie noire, de Glen Cook, j’en avais déjà parlé ICI, et un projet d’adaptation traîne quelque part, avec le nom magique d’Eliza Dushku dans le rôle de la « méchante« . Voilà de la dark fantasy qui changerait un peu des séries toutes mignonnettes, et ferait passer Game of Throne pour un show CW pour teenagers. Le monde est sombre, plein de cités-états menacées par le retour de la Dame, une sorcière démesurément puissante, jadis compagne du Dominateur, ayant trahie ce dernier et contrôlant les terribles Asservis, autrefois de dangereux adversaires, transformés en serviteurs plus ou moins obéissant. Face à eux, quelques mages plus ordinaires, engageant leurs peuples dans des guerres continentales, au milieu desquelles la légendaire compagnie noire tire son épingle du jeu. Nous suivons toute une galerie de personnages, du côté des méchants, mais suivant un code strict. Victoires, revers de fortune, leur histoire se mêle à celle de la Dame, dans un récit prenant. Peut-être est-ce un peu trop dark pour le public actuel.

Anne Mc Caffrey nous a écrit une merveille de saga, aux antipodes de tout ce qui se fait dans le genre. La Ballade de Pern nous parle de dragons, de chevaliers et d’une terrible menace cyclique, sauf qu’il s’agit bien de science-fiction! Pern, ou plutôt PERN, car il s’agit à l’origine d’un acronyme catégorisant la planète, est un monde colonisé par des terriens, fuyant une époque assez sombre, dont on ne saura jamais grand chose. Abandonnant leurs vaisseaux en orbite, ils s’établissent sur ce nouveau monde, mais se heurtent à un phénomène cosmique impossible à prédire, menaçant de les exterminer. Des solutions sont trouvées, et nous nous retrouvons quelques siècles plus tard, avec des chevaliers-dragons dans le ciel, une société féodale mais aussi des lance-flammes et des éléments technologiques jugés merveilleux, tant bien que mal préservés. L’ensemble est incroyable, une fresque sur des milliers de générations, avec des passages me donnant toujours la larme à l’œil, comme ce dernier saut de Moreta (un article, ICI). Alors oui, il n’y aurait pas d’explosions, ni même de bagarres dans l’espace, mais quelle belle série cela ferait!

Bon, j’admets qu’il serait plus qu’hasardeux d’adapter la Belgariade, de Leigh et David Eddings. Au vue de ce qui a été fait sur Shannara chronicles ou même Wheel of Time, l’approche bien particulière du couple pour leur vaste saga serait probablement interprétée comme une occasion de faire de la grosse blaguasse et des amourettes modernes. Mais oui, je rêve d’une adaptation de ce double cycle, divisé en deux pentalogies, dans le fond très classiques, avec une lutte manichéenne entre la lumière et les ténèbres, des royaumes inspirés de l’Histoire occidentale, beaucoup de magie et des personnages formant une galerie d’archétypes tout ce qu’il y a de plus commun. Sauf que grâce à un talent certain d’écriture, et l’usage d’un certain humour, une certaine nonchalance bien dosée, ces personnages sont amusants, et très attachants. Cela ne vire jamais à la bouffonnerie, et les scènes dramatiques s’enchaînent elles aussi, mais on termine cette lecture avec la sensation d’avoir lu une variation du Seigneur des Anneaux, plus légère et dynamique, une grande quête de jeu de rôle.

Le projet d’adaptation le plus énervant à mentionner, car régulièrement remisé dans son carton, après quelques infos à son sujet, cela depuis des années; Les Cantos d’Hypérion, de Dan Simmons. Un monument de la science-fiction, un récit découpé en deux époques, avec des protagonistes aux motivations complexes, des antagonistes nombreux, ayant leurs propres agendas. Un univers de science-fiction avec des évocations puissantes, des questionnements pertinents et beaucoup d’intrigues entremêlées, complexes avec bien des factions cachées. Chef-d’œuvre, tout simplement. Et si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ce cycle, qui DOIT être adapté, je vous envoie vers l’épisode sur la chaîne de Noémie, Horizon Universe, ICI.

4 commentaires sur “5 séries devant exister (pas le choix)!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :