Requiem en catastrophe majeure!

Coucou mes p’tites patates livrovores! Les éditions Mnémos m’ont gentiment envoyé le dernier roman d’Olivier Gechter, Requiem en catastrophe majeure – tout un programme donc! J’avais eu l’occasion de lire Évariste, premier roman nous faisant découvrir le personnage du même nom, et bien qu’il ne soit pas nécessaire de le connaître pour entamer cette nouvelle lecture, les afficionados ne seront pas dépaysés et retrouveront vite leurs marques.

Il est assez facile de résumer Requiem en catastrophe majeure, et probablement toutes les œuvres qui suivront, avec Evariste Cosson en protagoniste central : Un joyeux bordel sous psychotropes. Le pitch annonce la couleur : Spécialiste en occultisme industriel (une profession existant réellement), Evariste est contacté par le manager de Jimi Hendrix, chanteur retiré depuis quelques décennies sur la Côte d’azur, et venant de décéder, dans le même temps il y a cette histoire de fantôme à l’Opéra Bastille à régler, et une dette contractée envers un autre sorcier à honorer. Pas de quoi lambiner donc!

Bon alors, clairement et pour faire simple, le style d’Olivier Gechter est à mes yeux inspiré par celui de Terry Pratchett, un auteur un peu connu, avec lequel j’ai toujours eu beaucoup de mal. L’alchimie ne s’est jamais faite avec cet humour absurde, que je retrouve ici dans cet ouvrage. Pourtant, je n’ai eu aucun mal à me plonger dans le récit, où ce fameux côté absurde est pourtant omniprésent. Je pense que c’est la dynamique et le rythme qui changent mon aversion en plaisir, probablement aussi le fait que le parisianisme affiché de l’auteur m’ai souvent fait sourire, devant ses descriptions de lieux ou de personnages pittoresques. Pour ce qui est de l’aspect surnaturel pragmatique, les fans de comic books y retrouveront des notions propres à Hellblazer ou Doom patrol, le tout dans une ambiance pulp.

J’ai failli m’arrêter après quelques chapitres, trouvant ici une influence à la Pratchett, mais l’humour et le rythme plus moderne m’ont incité à poursuivre cette lecture, finalement bien plaisante, et proposant tout un univers que j’ai bien envie de faire découvrir durant des sessions de ULUJ!

2 commentaires sur “Requiem en catastrophe majeure!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :