Tu veux jouer? Amènes ton livre préféré!

Coucou mes p’tites patates pageophiles! Eh mais en fait, ULUJ veut dire Un Livre, Un Jeu, mais pourquoi ne pas amener son livre favori à la prochaine session, et créer une aventure à partir de passages de celui-ci? Nous pourrions très bien décider ainsi de raconter une histoire, en puisant directement dans le talent évocateur de nos auteurs et autrices favorites. 

A partir de là, plus aucune limite à l’expérience! Nous pourrions décider d’un nombre prédéfini de marque-pages, pour ne pas feuilleter tandis que nos camarades développent l’histoire, voir même décider de contraintes – Uniquement des romans de Stephen King – ou encore d’une thématique – des livres de cuisine – et bien entendu, il s’agirait ici de narration totalement partagée, les uns rebondissant aux mots des autres, avec passation à des moments opportuns, en fonction du plaisir à prendre la parole, en suivant plus ou moins une certaine cohérence. 

Et plutôt que de réciter les passages d’auteurs et autrices publiés, pourquoi ne pas essayer d’en tirer toute la substantifique moelle, en l’adaptant afin d’aller vers la création d’une narration commune et construite? Pourquoi pas en griffonnant un début, quelques jalons, et une fin. Nous aurions ainsi une version rôliste de Il était une fois, le jeu pour créer des contes, de Richard Lambert, Andrew Rilstone et James Wallis, mais cette fois-ci avec des livres et paragraphes choisi, en guise de cartes. Rien n’empêche d’ailleurs d’employer les fameuses cartes, en tant que contraintes pour diriger quelque peu le récit, même si quelques post-it peuvent servir aussi bien. 

Ainsi, plutôt que de jouer à ULUJ avec le support d’un livre unique, passant de mains en mains, chaque participant.e décidera d’amener un ouvrage, et tentera d’intégrer ses passages favoris à une création commune, pour le simple plaisir de créer, mais aussi de voir se rencontrer Benvenuto, de Gagner la guerre, et Leto II, de l’Empereur-dieu de Dune. Ce serait l’occasion d’intégrer l’idée du crossover, très courant en bande dessinée ou dans les séries télévisées, à l’univers littéraire! 

Il me semble plus intéressant d’adapter les passages choisis à ceux déjà racontés par nos camarades, afin d’entretenir une certaine cohérence, probablement toute relative après quelques lectures! Les noms ou lieux puisés dans notre roman pourront ainsi changer afin de maintenir la continuité du récit, par exemple dans votre exemplaire des Noces pourpres, Catlyn Stark pourra très bien être remplacée par la Enola Holmes du lecteur précédent, et à qui vous ferez subir quelques violences. L’idée pourra devenir rapidement loufoque, ou terriblement choquante! N’hésitez pas non plus à prendre des notes, à tour de rôle, afin que tout le monde garde le fil. 

Voilà pour cette idée de narration différente, à vous maintenant de me dire si vous voyez certains développements à ce concept. Je suis toujours très curieux de savoir ce qu’il vous passe par la tête, n’hésitez donc pas à laisser quelques mots en commentaire! 

3 commentaires sur “Tu veux jouer? Amènes ton livre préféré!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :