The man from earth, il n’en reste vraiment qu’un!

Coucou mes p'tites patates magdaléniennes! Voilà bien un film très surprenant, réalisé avec trois bouts de ficelles et un casting de seconds couteaux qui nous disent tous quelque chose. The man from earth aura été une très étonnante surprise de l'année 2007, réalisé par Richard Schenkman sur un scénario de Jérome Bixby, il connaît depuis... Lire la Suite →

{Ambiances livresques} Slipknot/ La Compagnie noire

Coucou mes p'tites patates masquées! Second épisode de mes Ambiances livresques, après celle associant la musique électro-planante d'Azu Tiwaline à l'œuvre magistrale d'Alain Damasio, la Horde du contrevent (clique ICI, je te prie, ma p'tite patate), voici donc que je vais te toucher deux ou trois mots au sujet du mélange - improbable pour beaucoup... Lire la Suite →

Pangar, des griffons et des hommes!

Coucou mes p'tites patates aéroportées! Il y a peu, je me suis vu proposer de participer au hashtag sur Twitter de #offensive_griffon, du Studio Pangar. Une campagne de com incitant à placer ce hashtag dans un tweet, pour recevoir gratuitement un guide de l'univers de Pangar, un beau bébé de 293 pages, bien dense et... Lire la Suite →

American Gods, de Neil Gaiman

Coucou mes p'tites patates gaimanesques! Je préfère le mentionner tout de suite, je suis en admiration devant l’œuvre et le processus créatif de Neil Gaiman! Je l'ai d'ailleurs découvert avec ce roman, American gods, qui reste un bon gros pavé dans sa bibliographie. Neil Gaiman est toutefois connu pour son comic book Sandman, une création... Lire la Suite →

The Ocean at the end of the lane, de Neil Gaiman

Alors, l'océan au bout du chemin, de Neil Gaiman, traduit par Patrick Marcel aux éditions du Diable Vauvert. Déjà, premier bon point, j'adore les choix de cette maison d'édition et plus encore quand il s'agit de publier du Neil. Bon, The Ocean at the end of the lane, son titre original, voilà encore une belle... Lire la Suite →

Les Lames du Cardinal, de Pierre Pevel

Coucou mes p'tites patates virevoltantes! Bon alors avant de commencer cet article par son commencement, j'ai l'espoir, en faisant adroitement glisser cette couverture en américain des states, que le succès de cette trilogie outre-atlantique n'aura pas inspirée les vilaines daubes cinématographiques vaguement liées à cette flamboyante époque, comme Three musketeers par exemple, que je me... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :